«

»

Imprimer ce Article

THIV’OIE – Fête de l’Oie à THIVIERS – 6 et 7 juillet 2013

Thiv'OIE

Préambule

Une histoire étroitement liée au palmipède gras

Depuis des siècles Thiviers est une place commerciale de foires et marchés réputée ; cette dimension autour du palmipède gras a été confortée au début des années 60 avec la création de marchés primés, les premiers créés en Dordogne, donnant à Thiviers le statut de Capitale du foie gras en Périgord Vert.

a

Ces marchés (de novembre à mars) attirent un large public de connaisseurs et de clients exigeants qui trouvent sur ce marché des produits d’une qualité remarquable. Les pratiques traditionnelles des éleveurs y sont pour beaucoup !

Thiviers se fait fort d’initier régulièrement de nouvelles opérations pour conforter cette dynamique (Fête des Rois, Fête du pâté). Ces initiatives sont elles-mêmes confortées par celles de la commune voisine de Sorges sur le thème de la Truffe.

aLa création d’un musée du foie gras dans les années 1980 avait également participé à donner une nouvelle dimension à la thématique « gras ». Un nouveau musée du foie gras est venu légitimer pleinement l’appellation de capitale du foie gras en 2010, en offrant à Thiviers un outil de développement économique, culturel et touristique mieux adapté : La Maison du Foie Gras.

Vitrine départementale autour de ce produit emblématique du Périgord, cette Maison est la Maison du Foie Gras du Périgord.
Elle ne se contente pas de présenter un magnifique espace muséal. Elle offre aux acteurs de la filière, plus particulièrement les éleveurs et conserveurs, une visibilité et un débouché commercial avec la Boutique de producteurs.

Cette création ne demande aujourd’hui qu’à jouer un rôle croissant dans l’animation du territoire en lien avec l’ensemble des acteurs de la filière.

 

bLa Maison du Foie Gras se visite toute l’année en visite libre, et propose des visites guidées avec dégustation en Juillet août. Le mardi matin, elle propose également des démonstrations de cuisine en lien avec le marché de producteurs.

Pour les Groupes, les visites sont guidées avec possibilité de dégustations ou démonstrations, toute l’année sur rendez-vous.

Le public est initié au dénervage du foie, à sa préparation sous différentes formes, à la préparation du magret séché ….

Durant l’été 2013, la Maison du foie Gras proposera le mercredi des ateliers pour enfants (6 – 12 ans) autour de l’écriture à la plume d’oie ou de cuisine.

 

c

de

La création d’un nouvel Office de Tourisme en 2012 est elle aussi destinée à affirmer le positionnement «gourmand» de ce territoire du Périgord Vert. En effet, l’Ecomusée de la truffe à Sorges et la Maison du Foie Gras à Thiviers sont les 2 uniques vitrines départementales dédiées à ces produits phares du Périgord.

Ce positionnement peut se conjuguer avec de nombreuses autres richesses à proximité, que ce soit la pomme du Limousin avec la Maison de la Pomme à Lanouaille ou les productions bovines dans le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin.

 

Une Première à Thiviers

 

1°/ Une manifestation à caractère touristique, économique, et professionnel

 

Objectifs

 

Une manifestation à caractère touristique, économique, et professionnel

Un outil de promotion de la filière

Au-delà de la promotion touristique du pays Thibérien et du Périgord vert, il s’agit de mettre un coup de projecteur sur l’oie grasse du Périgord.
En effet, les 3 dernières décennies ont vu l’abandon de production de l’oie (élevage, transformation) au profit du canard. Des modèles économiques plus exigeants en sont largement à l’origine.

Ce phénomène se constate sur le plan national mais surtout dans les régions traditionnelles de production, dont le Périgord. Quelques races d’oies sont même en voie de disparition dans certaines régions françaises.

fOn ne peut pour autant dissocier l’OIE du foie gras, et encore moins l’OIE du Périgord.
En effet, historiquement et dans l’imaginaire populaire, c’est l’oie qui est directement associée au foie gras.

Bien que les oies puissent aussi se rencontrer à l’état sauvage, leur domestication remonte au moins à l’Egypte ancienne. C’est dans une tombe de la Ve dynastie que l’on retrouve une pièce ornementale représentant un troupeau d’oies accompagnées de serviteurs préparant des boulettes dont les oies viennent se nourrir. On peut donc en déduire qu’il s’agit là de l’engraissement des oies.

D’autres représentations montrent des oies servies à table, prouvant que les Egyptiens en mangeaient. Leur utilisation comme animal gardien date aussi de l’Egypte ancienne.
Chez les Egyptiens, l’oie était un animal sacré car elle est l’âme de Pharaon. Elle est l’intermédiaire entre notre monde et le monde de la vie éternelle. Chez les Romains, Pline l’Ancien évoque le gavage des oies à l’aide de figues séchées. Le foie gras prit naturellement le nom latin de jecur ficatum, «foie aux figues», synonyme de produit raffiné.

 

gChristophe Colomb, François 1er, Louis XVI, Nicolas Appert … ont tous marqué l’histoire du FOIE GRAS.
Aujourd’hui de nouvelles recettes sont imaginées et contribuent à rendre les préparations à base de foie gras très populaires.

Au plan national, en 2005, le Parlement français a officiellement reconnu le foie gras comme « produit du patrimoine culturel et gastronomique français protégé ».

Le gavage des oies, pratique ancestrale, a trouvé un terrain très favorable au fil du temps: LE PERIGORD. Traditionnellement les fermiers sud-ouest gavaient des oies pour l’obtention du foie gras jusqu’au début des années 80.

hAujourd’hui les chiffres sont plus que parlants : la production nationale est de 20 000 tonnes de canard (soit 91% de la production de palmipède gras) contre 1800 tonnes d’oie.

En Dordogne plus de 2 200 000 canards sont produits chaque année contre 130 000 oies ; le département de la Dordogne est malgré tout le premier département producteur français d’oies.
L’oie fait partie de ses fleurons et la qualité de ses produits est issue d’un savoir-faire transmis de génération en génération.

 

iCette manifestation est tout autant destinée aux consommateurs qui n’ont plus connaissance des saveurs d’antan ; elle a pour but de rappeler les qualités exceptionnelles de l’animal tant en foie gras que viande, ou plumes et duvets.

Jean-Pierre Dubois – directeur de la Ferme de l’oie de Coulaures

« Le foie gras d’oie a une vraie spécificité avec des caractéristiques histologiques spécifiques: les cellules hépatiques (le gras) sont de type microvacuolaires donc très fines ce qui explique l’onctuosité du produit et son taux de fonte à la cuisson quasiment nul.

La force de l’Oie du Périgord est que tous les maillons de la filière sont présents du couvoir jusqu’aux entreprises qui travaillent le frais et les conserveurs en passant notamment par la Ferme de l’oie qui permet d’améliorer ou de valider scientifiquement les pratiques traditionnelles. »

 

2°/ La manifestation

6 et 7 juillet 2013 : une date qui n’est pas un hasard.

Ce choix en période estivale vise à faire connaître l’oie auprès d’un public le plus large possible.
En effet, même si cette période n’est pas celle de prédilection (hors période traditionnelle de gavage), il nous paraît important d’assurer la promotion des produits issus de l’oie auprès d’un public moins avisé, à savoir le touriste.
Il s’agit également de donner de bonnes raisons aux touristes, excursionnistes et populations de proximité de venir consommer le territoire.
Le contenu de la manifestation est établi de façon à satisfaire un public familial avec enfants.

Localisation
THIVIERS, UNE CAPITALE EN PERIGORD VERT

Bâtie sur un Puy à 276 mètres d’altitude, dominant largement un paysage vallonné et verdoyant au creux duquel se prélassent des rivières, la Côle, et l’Isle, Thiviers a de tout temps été considérée comme un lieu de passage, un lieu de vie. Assurant la transition naturelle entre le Limousin au Nord et la grande province d’Aquitaine au Sud, Thiviers est une porte d’entrée sud du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin.

jCe territoire du Périgord Vert offre un tourisme de pleine nature, un patrimoine historique (St Jean de Côle est l’unique village labellisé « Un des plus beaux villages de France » dans la moitié nord du département), et une véritable qualité de vie. Ce nouveau territoire touristique de par ses nombreux atouts gastronomiques est désormais dénommé « Périgord Gourmand ».

Sa position géographique est remarquable. Elle est située au carrefour de grands axes routiers permettant de la relier à l’Océan, au Midi, au Massif Central, au Lyonnais, le plus important étant la Nationale n°21 dans le sens Nord-Sud Paris les Pyrénées. D’autre part, son trafic ferroviaire voyageurs et marchandises lui assure une activité continue et toujours croissante en direction des grands centres.

Thiviers est la ville-centre du Pays Thibérien qui rassemble depuis janvier 2012 15 communes et près de 11 000 habitants.

 

kCe territoire du Périgord Vert offre un tourisme de pleine nature, un patrimoine historique (St Jean de Côle est l’unique village labellisé « Un des plus beaux villages de France » dans la moitié nord du département), et une véritable qualité de vie. Ce nouveau territoire touristique de par ses nombreux atouts gastronomiques est désormais dénommé « Périgord Gourmand ».

 

La Maison du Foie Gras est aujourd’hui la vitrine départementale d’un savoir-faire qui associe à la fois tradition et modernité. Elle est aussi un bel hommage à la culture périgordine. Elle est dédiée au palmipède gras (oie et canard).
Sur plus de 450 m2, au sein d’une architecture étonnante, on y découvre une scénographie autour de l’oie et du canard, de la préhistoire à nos jours. Métiers liés à la filière, objets d’antan, élevage, produits et exigences qualité… et bien sûr cuisine, sont abordés de façon ludique et interactive.

a

Cette Maison accueille tous les publics, professionnels de la filière, familles, scolaires… et permet de voyager dans l’univers gourmand du palmipède gras. Des dégustations y sont proposées dans le cadre de visites selon calendrier, et sur demande.
La boutique réserve un vaste choix de produits issus directement des producteurs locaux.

Elle est bien sûr le point de départ incontournable pour une découverte « terrain » de cet univers dans les fermes du Périgord Vert et de l’ensemble du département de la Dordogne.

Membre de la Route du Foie Gras, la Maison du Foie Gras renvoie naturellement vers les prestataires du Périgord engagés autour de la promotion des palmipèdes répondant aux exigences de l’IGP Périgord (canard).

Très légitimement, Thiv’oie se déroulera au cœur de la ville de Thiviers, principalement sur la Place Foch et la Place Jean-Paul Sartre, qui regroupent en un périmètre limité Maison du Foie Gras et commerces locaux.

Les commerçants de Thiviers se sont pleinement emparés de l’opération en imaginant une mise en scène de leurs vitrines aux couleurs de la manifestation.

Ils proposeront un parcours entre leurs commerces dans l’esprit d’un jeu de l’oie.
Les restaurateurs diffuseront un set de table spécifiquement créé pour la manifestation en assurant sa promotion tout le mois de juin.

L’entrée à la manifestation est gratuite.

 

Programme

 

En matinée : marché traditionnel.

Le marché hebdomadaire donnera au public un avant-goût du terroir ; haut en couleurs, il rassemble de nombreux producteurs locaux, tout particulièrement maraîchers et éleveurs.
Pendant le marché et en préambule à la manifestation, se déroulera le concours des Palmes d’Or.

  • 10h : Concours professionnel des « Palmes d’or du Périgord », organisé par l’Association Foie Gras du Périgord. 

Ouvert à tout professionnel qui transforme le foie gras (éleveur, artisan conserveur, industriel), il s’agit de présenter 3 réalisations imposées : foie gras d’oie entier en conserve, foie gras d’oie entier mi-cuit, foie gras d’oie entier truffé. Le jury de 20 membres est composé de professionnels, auxquels seront associés des visiteurs de l’événement. La dégustation aura lieu à la Maison du Foie Gras à partir de 10h ; les prix seront remis en fin de journée.

  • 15h : Début de la fête : 

Présentation de nombreuses races d’oies (60 à 80 oies ; plus de quinze races différentes), ave l’association avicole du Gâtinais et le concours d’éleveurs passionnés. Blanches, grises, huppées, à bavette … le public pourra approcher des oies de nombreuses races, parfois en voie de disparition. Il pourra également être informé sur des points aussi variés que la morphologie, le plumage, le comportement … de ces palmipèdes.

bHerbivore, l’oie possède un bec pourvu de rayures coupantes lui permettant d’effectuer une coupe précise et efficace de l’herbe.

Oie du Bourbonnais, du Poitou, Oie frisée du Danube, Oie grise des Landes, Oie de Toulouse à bavette, Oie de Mongolie à tête barrée … afficheront leurs différences.

 

Stand conjoint de la Chambre d’agriculture, de la ferme de l’oie, de l’Association Foie Gras du Périgord, et du couvoir de Sarlat.
Outre la découverte d’oisons, le visiteur pourra trouver réponse à de nombreuses questions tant surl’alimentationdesoies,quesurl’élevage… Ce stand est une vraie mine d’informations pour adultes et enfants.

La ferme de l’oie, implantée au coeur du bassin de production traditionnel, à proximité de Thiviers (Coulaures).
Créée en 1992 à la demande de la profession, « La Ferme de l’oie » est une station de recherche appliquée. Elle expérimente de nouvelles pistes d’amélioration techniques pour l’élevage et le gavage des oies.

Elle se présente comme une structure de vulgarisation et de démonstration pour les éleveurs. Son objectif est de trouver des pistes d ́amélioration techniques rapidement exploitables sur le terrain. Depuis sa création, la Ferme de l’oie a mis en place plus d’une cinquantaine d’essais abordant des thèmes aussi variés que la croissance, la préparation au gavage, la qualité des produits, la génétique, le bien-être, l’environnement ou la reproduction.

 

L’Association Foie gras du Périgord : afin de défendre la Qualité et l’Origine des produits issus de palmipèdes à foie gras du Périgord et d’offrir plus de transparence aux consommateurs, des éleveurs, découpeurs et conserveurs de Dordogne se sont regroupés en créant en 1993 l’Association Foie Gras du PÉRIGORD.

Ses 2 principales missions sont :

c– la création de l’IGP « Canard à foie gras du Sud-Ouest – Périgord », la certification, les contrôles et l’accompagnement au quotidien de ses adhérents sur les thèmes de l’Origine et de la Qualité.
– la défense de l’Origine et de la Qualité Périgord, concerne la promotion et la communication autour des produits IGP Périgord.

Une démarche comparable est actuellement en cours pour l’oie.
Parce que le foie gras d’oie est encore aujourd’hui un des fleurons de la gastronomie du Périgord, « l’Oie du Périgord » cherche à rassurer les consommateurs sur l’origine et la qualité de ses produits en se basant sur le cahier des charges de la future IGP (indication Géographique protégée, label européen).

dL’Oie du Périgord a lancé officiellement en février 2012 sa marque collective.
Elle a fait l’objet d’un dépôt à l’INPI le 8 décembre 2011 par l’Association Foie gras du Périgord.

eLa coopérative de Sarlat-Périgord et le couvoir de Prats de Carlux

Le couvoir de la coopérative « Les Oisons du Périgord » fait naître des bébés oies ; il s’agit d’une « maternité » ultramoderne qui voit éclore près de 150 000 oisons par an. Les oisons ont un jour quand ils quittent le couvoir (après 28 jours d’incubation au chaud) pour rejoindre les terres des éleveurs, qui assureront le gavage des palmipèdes : 60 % sont en Dordogne, 34 % ailleurs en France et 6 % à l’étranger.

La Chambre d’Agriculture :

Avec plus de 80 ans d’existence, la Chambre d’Agriculture de Dordogne a pour mission d’accompagner les agriculteurs dans leurs projets d’installation ou de développement agricole. Elle propose son assistance dans des domaines aussi variés que les productions
animales, végétales, la gestion de l’eau, l’agriculture biologique, l’agronomie, l’emploi agricole, la transmission.

Pour Thiv’oie, le Service Elevage s’est particulièrement impliqué dans la construction de l’opération, et sera présent durant les 2 jours.
Il informera sur l’actualité de la filière et son avenir, et stimulera la curiosité du visiteur avec des panneaux et vidéos, ainsi qu’avec des quizz pour adultes et jeune public.

Présentation d’oies des élevages des environs de Thiviers.

  •  Informations sur le travail autour des plumes et duvets. Stand de la société Transplumes (19) et des Ateliers de Lastour (24).
    La famille Capellot est un « poids lourd » de l’industrie du duvet. Christophe capellot est le gérant de Transplumes et des Ateliers de Lastour.

Transplumes est une société au savoir-faire reconnu mondialement pour la production de duvets à partir de plumes d’oies et de canards. Transplumes est aussi spécialiste des duvets d’oies haut de gamme pour le garnissage de vêtements de mode et les équipements pour l’alpinisme et expéditions polaires.

Les Ateliers de Lastour grâce à leurs méthodes modernes de production ont su redonner leurs lettres de noblesse aux produits textiles du Périgord. L’entreprise est aujourd’hui le spécialiste de la literie naturelle et traditionnelle (couettes, édredons, traversins, coussins…).

  • Marché d’artistes et d’artisans sur le thème de l’oie.
    Verre, bois, céramique, peinture … : de nombreux savoir-faire sont au rendez-vous.
  • Concours de cuisiniers amateurs, parrainé par Philippe Mesuron, Masterchef 2010 Top8.
  • Démonstration de découpe de palmipède gras.
  • Animations de rue : démonstrations de chien de troupeau, mime, échassier, groupe folklorique, confréries, groupe de musique de Mirano (ville italienne, invitée d’honneur, organisatrice de Fêtes de l’oie depuis 1986).
  • Pôle enfants : jeux de l’oie géant, atelier de calligraphie (à la plume d’oie), atelier décoration d’œufs, balade à dos d’ânes. Exposition de photos avec le Club Photos de Thiviers ; animation sur la découverte des fonctionnalités de l’appareil photo.
  • Dédicaces (ouvrages en lien avec le thème de l’oie et le foie gras).
  • Visites guidées de la Maison du Foie Gras.
  • Stand Mic d’oie, hamburger thibérien au foie gras.
  • En journée, visite de ferme. Informations auprès de l’ Office de Tourisme.
  • 18h30 : Visite des stands et expositions. Inauguration de la manifestation. Remise des prix. Inauguration de l’oie géante, œuvre de Jean-Claude Rouyer, dévoilée spécialement pour la manifestation.
  • 20h : Dîner«Toutoie». Menuunique: 25€.
    Sous chapiteau. Vers 22h30 animation musicale du groupe Talabast (gratuit).
    400 personnes sont attendues.
    Au menu : Apéritif / Soupe de carcasse / Foie gras d’oie mi-cuit / magret d’oie et ses haricots- couenne / salade- fromage /gâteau aux noix.
    Réservations auprès de l’Office de Tourisme / La Maison du Foie Gras. 05 53 55 12 50

Les restaurateurs de Thiviers proposeront également de leur côté une restauration aux couleurs périgourdines.

Le concert :

Composé de huit musiciens de souche périgourdine, le groupe Talabast emprunte largement ses sources à la tradition occitane.
Son répertoire mêle inspiration traditionnelle et contemporaine, culture savante et tradition orale, musique et théâtre, chant et danse, urgence rythmique et simplicité mélodique.
La diversité des personnalités musicales et des instruments joués (contrebasse, accordéon diatonique, guitare, fifre, percussions, saxophone, voix) assure un métissage groovy et une identité propre à cette musique inclassable, entre bourrée métallurgique, ragga congo et impro- scottich…

Dimanche 7 juillet

 

Le matin :

  • Poursuite des animations de rue et du marché des artistes et des artisans, toute la journée
  • 9h : Marché de producteurs
  • 9h30 : randonnée pédestre autour de Thiviers
  • 11h : Conférence sur le thème de l’oie avec la ferme expérimentale de Coulaures.
  • 11h : visite guidée de la Maison du Foie Gras pour les 5-12 ans suivie de contes, avec l’association Atout Contes.
  • 11h : Démonstration de cuisine internationale avec les délégations des villes jumelles (Ostringen en Allemagne, Javea et Cistierna en Espagne, Boujedyane au Maroc), et Mirano en Italie.
  • 12h30 : Pique-nique géant avec marché de producteurs. Paell’oie.

L’après-midi :

  • démonstration de découpe de palmipède gras et démonstration de cuisine
  • démonstration de découpe de palmipède gras et démonstration de cuisine.
  • Visites guidées de la Maison du Foie Gras
  • Jeux ancien
  • démonstration de zumba
  • 18h : clôture de la manifestation. Remise de prix

 

3°/ Partenaires et Impacts attendus

 

La Ville de Thiviers, l’Office de Tourisme du Périgord Gourmand, les professionnels de la filière (éleveurs, conserveurs, Ferme de l’oie – Centre expérimental de Coulaures, Chambre d’agriculture), les acteurs du Tourisme, le tissu local associatif et commerçant, les communes du territoire (prêt de matériel), radios (partenariat France Bleu Périgord) et presse écrite sont les principaux co-acteurs de l’opération.

Les organisateurs espèrent accueillir pour cette première édition plus de 5000 visiteurs sur les 2 jours.

Il s’agit de mettre en place un événement sur la durée, qui contribue au positionnement et à l’identité du Périgord, tout particulièrement du Périgord Gourmand (Pays thibérien).
Cette manifestation est aussi l’occasion de faire découvrir plus largement le Périgord Vert et s’inscrit donc en complémentarité des atouts des territoires voisins (savoir-faire à Nontron, patrimoine à Brantôme, pleine nature avec le Parc Naturel Régional Périgord Limousin, activités sportives et archéologie industrielle à Lanouaille)….

Thiv’oie doit également séduire le public et l’intéresser aux différentes façons de découvrir l’oie. Cette manifestation doit devenir le Rendez-vous estival du Périgord sur le thème de l’oie. 

ot

Plan de situation

w

x

Lien Permanent pour cet article : http://thiviers.fr/archives/5097