«

»

Imprimer ce Article

Cérémonie des Voeux 2015 – Allocution du Maire, Michel Villepontoux

a

Voeux – 9 janvier 2015

Mme la députée, vice-présidente du conseil général,

M le président de la communauté de communes,

Mme et MM les maires,

Mmes et MM les élus,

mesdames et messieurs les Thibériens,

avant de vous souhaiter une bonne année 2015, au nom de mes collègues du conseil municipal, avant de vous inviter à partager le verre de l’amitié et une part de galette, avant de dresser le bilan de l’année 2014 et de présenter le projet pour 2015, bilan et projet de l’action municipale, bien sûr, je tiens à vous demander d’observer une minute de silence à la mémoire des personnes assassinées mercredi. En 1914, on assassinait Jaurès : c’était un crime contre la paix. Un siècle plus tard, c’est un crime contre la liberté d’expression qui se commet par l’assassinat de journalistes. Je vous demande solennellement de ne jamais oublier que la devise de notre république est « liberté, égalité, fraternité ».

Merci

Aux élections de mars 2014, vous mettez en place le conseil municipal que voici, qui aussitôt se met au travail, débordant d’énergie et d’idées, devant faire face à une situation nouvelle pour la majorité de ses membres : gérer les affaires communales. Grâce au professionnalisme des agents municipaux, du service administratif comme des services techniques, la transition entre les deux municipalités se fait sans interruption de la qualité du service rendu à la population.

Enfants, jeunes, écoles

Tout de suite confrontés à la menace de fermeture d’une classe à la maternelle, nous nous associons au mouvement de protestation des parents et enseignants, rencontrons la directrice d’académie, faisons valoir nos arguments, mais cela ne suffit pas : la classe est fermée ; cependant nous maintenons en poste l’atsem (l’aide maternelle) qui aurait dû être retirée avec la fermeture de classe. Puis nous nous attelons à l’énorme tâche de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires et des TAP (temps d’activité péri-scolaires). Je remercie tout particulièrement Nathalie Graneri et Céline Baudesson pour le travail qu’elles ont effectué, l’énergie qu’elles ont dépensée et le temps qu’elles ont consacré à la mise en oeuvre de cette réforme, car elles n’ont pas toujours rencontré une aide constructive. Elles ont constamment eu à l’esprit le bien-être des enfants et l’apport éducatif des activités. Les TAP sont en place, ils fonctionnent, ils ne sont certainement pas parfaits mais, dans ce domaine comme dans tous les autres, pour la perfection, il faut attendre un autre monde ! et sans doute qu’il faudra les faire évoluer.

Nous réunissons le conseil municipal jeunes et nous associons les enfants aux cérémonies commémoratives et à l’exposition sur la guerre de 14-18.

Nous continuons et achevons les travaux de rénovation de l’école primaire.

Valorisation de l’espace public

Nous faisons procéder à un grand nettoyage des rues, des trottoirs, des monuments aux morts et faisons un effort particulier sur le fleurissement de la ville.

Loisirs

Nous refusons d’ouvrir la piscine pour des raisons de sécurité et nous mettons en place un service de car vers la piscine de Sorges. Nous encourageons et soutenons les événements portés par les associations, qu’ils soient traditionnels (le bal du 13 juillet, la nuit du marché, le rallye auto, le comice, le rassemblement de véhicules anciens, le karting, Thiv’oie, la fête de la musique, le forum des associations, et ceux que j’oublie…) ou nouveaux (le concert de jazz MNOP et les concerts du festival africain, qui font revivre le beau cadre du théâtre de verdure, le trophée des botteurs de rugby), mais nous ne réussissons pas à repousser la pluie pour le feu d’artifice.

Les associations

Je félicite, pour le travail important qu’elles réalisent, les nombreuses associations de la commune. Cette activité associative est vitale et essentielle pour notre collectivité, que ce soit dans les domaine sportif, culturel ou de loisir. Je les félicite aussi pour l’image de réussite qu’elles portent et, prenant le risque de me faire lapider par les autres, je ne citerai que : le foot qui monte, le rugby qui s’associe à Négrondes pour être plus fort, le handball, le tennis, les restos du coeur, l’orchestre d’harmonie qui se classe très haut au niveau national.

Les travaux

Nous poursuivons, évidemment, les travaux engagés : l’école, l’isolation du gymnase, l’aménagement de la rue d’Östringen, dans la zone de Sarceix, et nous en effectuons de nouveaux : le nouveau local des restos du coeur, le trottoir et les abords des conteneurs de l’avenue Leclerc, la rampe dans l’escalier de la place de la République. Nous nous réjouissons, même si ce n’est pas la commune qui en a l’entière charge, du revêtement et de la finition de la rue Pierre Sémard.

Des décisions fortes

Nous prenons des décisions fortes et lourdes, je veux dire par là qu’elles ne sont pas prises à la légère, mais qu’elles sont le fruit d’une réflexion et d’un débat. Il s’agit de la fermeture de la piscine, de l’arrêt du projet de construction d’une nouvelle gendarmerie et l’étude de la réhabilitation du bâtiment existant, de la création d’un poste de chef de projet culturel et artistique et de chef de l’orchestre d’harmonie, de l’attribution d’un nouveau local aux restos du coeur, de la mise en vente de l’hôtel du parc et de l’étang des Limagnes.

De bonnes nouvelles

Nous encourageons le développement du commerce et apprécions l’ouverture d’une charcuterie, d’une poissonnerie et d’un magasin de lingerie dans la rue de la Tour, la venue d’un camion-cuisine le jeudi soir, la réouverture de la boulangerie de la rue Lamy, la bonne santé du marché du samedi qui connaît de nouvelles installations. L’ouverture du pôle de formation des métiers du cuir et du luxe dans les locaux du LP est aussi une chance pour un développement d’activités dans ce secteur.

Des visites

Nous avons eu l’honneur et le plaisir d’accueillir le préfet, le secrétaire général de la préfecture, la sous-préfète puis le sous-préfet, les présidents des régions Aquitaine et Limousin, le président du Conseil général, les sénateurs.

Des projets pour 2015 et plus

Je ne peux pas affirmer qu’ils se réaliseront tous dans l’année qui vient mais je sais que ce sont eux qui manquent le moins : les projets. On oubliera le raton laveur* et je citerai :

– la réhabilitaion de la gendarmerie

– l’aménagement d’un lotissement à Sarceix

– la création d’une résidence pour personnes âgées autonomes

– le réaménagement des ronds-points (St Roch et maternelle) ; à ce propos, je veux vous rassurer : les oies reviendront avec le printemps mais je ne sais pas encore où elles se poseront

– la suite du programme de mise en place de conteneurs semi-enterrés

– l’adhésion à l’association des Portes du cuir

– la réhabilitation du théâtre de verdure

– le sentier de liaison entre la voie verte et le centre ville

– la mise en sens unique de la rue des Récollets

– le gondronnage des abords du gymnase

– la réfection d’une partie du réseau d’eau

– la pose de bornes de recharge pour les voitures électriques

– le réaménagement du jardin public

– l’aménagement du carrefour St Jacques en rond-point ou en tourne à gauche

– la mutualisation au niveau de la communauté de communes

– une grande fête populaire avec toutes les associations intéressées le 14 juillet

– une programmation culturelle à l’année

– l’équipement en ordinateurs des écoles

– la continuation de l’aménagement des écoles au niveau sécurité et accessibilité

– la réorganisation de la circulation dans le parc

– l’aménagement d’une cuisine dans la salle des fêtes

– la construction d’une salle de répétition pour l’orchestre d’harmonie et l’accueil de stages musicaux

– l’aménagement d’un sentier de découverte autour de Thiviers

– l’aménagement d’une aire de stationnement pour camping-car

– la construction d’une halle

– l’éclairage du 3ème court de tennis

Ces projets ne seront réalisables qu’avec des moyens financiers. Qui paie ? Nous, citoyens qui payons nos impôts à la commune, au département, à la région, à l’état, qui payons de la TVA sur tous nos achats. Cet argent que nous donnons revient sur la commune par des subventions. Si nous invitons le représentant de l’état, M le sous préfet, la représentante du conseil général, Colette Langlade, c’est parce que nous sommes conscients qu’aucune réalisation ne serait possible sans ces partenariats.

Mesdames et messieurs, nous sommes honorés et heureux de votre présence ce soir. Je souhaite à vous tous, ainsi qu’à tous les Thibériens, de vivre une bonne année 2015. Je souhaite que notre vie publique soit marquée par toujours plus de civisme, que je puisse vous dire dans un an : « 2015 a vu la disparition des ordures jetées dans l’espace public et des poubelles posées à côté des conteneurs, la disparition des voitures garées sur les trottoirs, le respect des règles du code de la route ».

* allusion au poème de Jacques Prévert : « inventaire »

Lien Permanent pour cet article : http://thiviers.fr/archives/7594